Recherche et développement

Romande Energie teste les lunettes de réalité augmentée

Le domaine du réseau électrique souterrain se digitalise. Romande Energie – en partenariat avec la société v-Labs – teste actuellement l’utilisation de lunettes de réalité augmentée pour le marquage de ses installations au sol. Cette opportunité permet à l’énergéticien d’acquérir de l’expérience avec cette technologie innovante et à son développeur, v-Labs, de tester l’outil en situation réelle. Une petite révolution dans le domaine du génie civil, puisque ces lunettes facilitent le travail des opérateurs de terrain tout en offrant gain de temps et d’efficacité.

Des armoires électriques se transforment en objets artistiques

Romande Energie propose un concept de mobilier urbain

Le groupe Innovation de Romande Energie, en collaboration avec la Ville de Morges, a travaillé à l’intégration d’armoires électriques dans leur environnement afin de réduire leur impact visuel et les rendre plus vivantes.

La gestion énergétique du futur, testée à Rolle et Mont-sur-Rolle

Romande Energie, la Direction générale de l’environnement de l’Etat de Vaud et les Centres de compétences suisses de recherche énergétique s’associent aux Communes de Rolle et de Mont-sur-Rolle dans le cadre d’un projet novateur : « REel ». Il vise à étudier en situation réelle l’évolution des réseaux et les nouveaux modèles de gestion énergétique associés. Les habitants des deux communes sont invités à une séance d’information le 25 avril.

Nouveau centre de compétences Romande Energie sur le campus de l’EPFL

Inauguré ce jour, le Smart Lab Romande Energie fonctionne comme un incubateur pour toutes les opportunités relatives à la valorisation des données énergétiques. Définir les futurs modèles d’affaires constitue sa vocation première. Ses activités se concentrent sur les développements liés à l’habitat et au bâtiment connectés, ainsi qu’au réseau intelligent de demain.

Projet pilote pour optimiser la consommation électrique des sites industriels et réduire leurs charges

Romande Energie, Stignergy et les Usines Métallurgiques de Vallorbe (UMV) ont mis en test, avec le soutien de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), un système intelligent de gestion de la consommation électrique sur le site des UMV. Connecté aux appareils de production gourmands en énergie du site industriel, le système mis en place permet de contrôler la consommation d’énergie et de répartir de manière dynamique les demandes en électricité tout au long de la journée, afin d’éviter les pics de consommation. Cette solution innovante permet une baisse des coûts d’électricité pour les UMV et réduit la charge sur le réseau électrique.

Une réponse innovante au défi du stockage des énergies renouvelables

Développé par le Laboratoire des systèmes électriques distribués de l’EPFL, un dispositif de gestion et de stockage de l’énergie a été inauguré sur le site la Haute école lausannoise. Au bénéfice d’un large co-­financement de l’Etat de Vaud, il s’appuie sur une batterie de capacité industrielle développée par la société vaudoise Leclanché. Il s’intègre au parc solaire Romande Energie - EPFL et permettra de tester en grandeur nature le comportement d’un réseau électrique alimenté par des panneaux photovoltaïques.

Energy Living Lab récompense trois idées en faveur de l’efficience énergétique

Plusieurs centaines d’usagers ont partagé leurs idées en faveur de l’efficience énergétique et d’une consommation durable sur la plate-forme Energy Living Lab, lancée par la HES-SO en partenariat avec Romande Energie. Trois idées sélectionnées par un jury d’experts sont récompensées et certaines d’entre elles pourraient être prochainement concrétisées par Romande Energie.

Faire face aux défis de la transition énergétique : Volt(e)face

L’UNIL et Romande Energie s’associent pour lancer une initiative inédite en Suisse romande par son ampleur et son approche collaborative. Citoyens, scientifiques et experts de l’énergie réfléchiront ensemble, sur une période de quatre ans, aux défis de la transition énergétique et à leurs liens avec nos modes de vie, dans le but de produire des résultats de recherche répondant aux attentes de la société. Ce projet novateur bénéficie d’un co-financement de l’Etat de Vaud.