Nicolas et Stefano

 

Nicolas, pourquoi avoir choisi ce métier ?
D’abord, je m’intéressais aux activités de câblage. J’ai donc fait un stage à Romande Energie Services dans le Département Installations électriques et ça m’a beaucoup plu ! J’ai donc décidé de rester dans cette voie en commençant un apprentissage.

 

Et, pourquoi as-tu choisi Romande Energie comme entreprise formatrice ?
Parce que c’est une grande entreprise avec des chantiers de toute sorte ! La formation offerte est donc plus large que dans une entreprise de petite taille. Et puis, on est très bien encadré ! Ça me rassure.

 

D’après toi, quelles sont les qualités indispensables pour être installateur-électricien ?
Tout d’abord, avoir de la facilité en maths ! Ensuite, il faut avoir le goût de la précision, le contact facile, une bonne forme physique et être manuel. Même si on utilise les nouvelles technologies, on doit quand même se servir de temps en temps d’un mètre ou d’un niveau ! 😉

 

Parle-nous un peu des tâches pour lesquelles tu vas être formé…
A l’école, j’ai principalement des cours d’électrotechnique, mathématiques, matériaux et sécurité. Chez Romande Energie Services, je vais travailler dans des domaines très variés : raccordements informatiques, courant fort et courant faible, luminaires, domotique, raccordements de chaufferie, chemins de câbles, etc.

De quoi es-tu fier aujourd’hui ?
J’ai obtenu de bons résultats aux cours et me suis très bien intégré au sein mon l’équipe !

« On est très bien encadré ! Ça me rassure. »

Nicolas, Apprenti installateur-électricien

 

Stefano, tu effectues en ce moment la passerelle entre le CFC d’Electricien de montage et le CFC d’Installateur-électricien. Explique-nous la différence entre ces deux métiers…
L’électricien de montage va travailler dans l’installation de systèmes et d’appareils, alors que l’installateur-électricien travaille sur la construction de A à Z. Ça comprend également les dépannages et les raccordements informatiques. L’installateur-électricien a donc des activités plus variées et davantage d’autonomie.

 

Qu’est-ce qui t’a attiré dans ce métier ?
J’ai fait de nombreux stages avant de choisir le métier que je voulais faire. Celui-ci, je l’ai tout de suite aimé ! En plus, j’ai toujours eu envie de mieux comprendre l’électricité. Et puis, c’est très satisfaisant de voir le travail accompli en fin de journée. Surtout quand tout fonctionne au moment où on appuie sur l’interrupteur ! 😉

D’après toi, quelles sont les difficultés de l’apprentissage ?
Je dirais les cours, surtout le module sur l’électrotechnique. Mais, ça vaut vraiment la peine de s’accrocher et de se donner à fond !

« C’est très satisfaisant de voir le travail accompli en fin de journée ! »

Stefano, Apprenti installateur-électricien