Comment es-tu devenue massothérapeute ?

C’est une vraie vocation. Un projet que j’ai lancé en 2014, en parallèle à mon travail chez Romande Energie. En exerçant ce métier, je sens que je suis en accord avec moi-même. Après une journée au cabinet, j’ai la sensation d’avoir été utile, et c’est très valorisant. Toutes les portes se sont d’ailleurs ouvertes lorsque j’ai décidé de me réorienter dans cette direction ; je sens que je suis à ma place.

Quelles sont tes spécialités ?

En 2013, j’ai commencé ma formation par le coaching sportif puis la nutrition, qui sont pour moi étroitement liés. Mon cabinet s’appelle d’ailleurs Moncoa.ch, qui fait le jeu de mot « mon coach ». Ensuite, j’ai suivi des formations supplémentaires en massothérapie et médecine académique pour me faire reconnaitre par l’ASCA, société faitière des médecines parallèles. Depuis, je suis agréée pour le massage thérapeutique et la réflexologie thérapeutique. Pour moi, il était primordial d’obtenir ces certifications pour exercer dans le plus grand respect de la personne.

A mon cabinet, je propose :

- Le massage classique relaxant

- Le massage sportif

- Le massage thérapeutique

- Le massage énergétique

- La réflexologie

- Le reiki

- Le conseil en nutrition

- Le coaching sportif

Tu as deux métiers finalement ?

Oui, même trois ! A Romande Energie, je suis Gestionnaire support et m’occupe de tout ce qui a trait à l’administration du service « Eclairage » depuis 2017, à 60%. En plus, je suis maman et belle-maman d’une petite de 2 ans un d’un grand de 13 ans. Ces trois rôles combinés, je dépasse le plein temps mais y trouve un réel équilibre. Quand je me suis lancée en tant qu’indépendante, je ne pensais pas que cela prendrait une telle ampleur. Personnellement, lorsque j’entreprends quelque chose, je m’y consacre pleinement. Il était donc essentiel pour moi que mon travail soit professionnel et reconnu comme tel. J’ai donc tout fait que ce soit le cas et j’exerce désormais un équivalent 40% en massothérapie et coaching.

« Personnellement, lorsque j’entreprends quelque chose, je m’y consacre pleinement. Il était donc essentiel pour moi que mon travail soit professionnel et reconnu comme tel. »

Quelle est ta prochaine étape dans cette vocation ?

Je vais agrandir mon panel de prestations en mettant le drainage lymphatique sur les rails en 2021. Cette formation va durer une année et je pourrai ensuite la proposer à mes patients. Qui sait, je ferai peut-être le brevet fédéral par la suite, comme je l’ai fait pour le marketing auparavant !

 

En dehors de la massothérapie, tu as un parcours professionnel très varié. Raconte-le-nous.

Oui, j’ai travaillé plusieurs années au service Clients puis Marketing de Romande Energie. C’était au début de sa création et il y avait tout à faire. Après 4 ans, j’ai changé d’entreprise pour travailler chez DSR (l’actuel Eldora), toujours dans le service Marketing. Puis, je suis retournée chez Romande Energie, à nouveau au call center, et c’est là que j’ai entamé mon projet d’entreprise en parallèle. Une fois les formations requises en poche, j’ai à nouveau changé de travail mais toujours au sein de Romande Energie, au service Eclairage. Nous sommes trois collègues, très complémentaires, à avoir le rôle de Gestionnaire support et je m’y sens très bien !

Contente de participer à ce cadeau de fin d’année ?

Oui, d’autant plus que mes prestations sont parfaitement en ligne avec notre signature de marque « Nous sommes tous source d’énergie » ! A Romande Energie, nous avons des collaborateurs passionnants et passionnés, et je trouve super de les valoriser à l’externe. Et ça nous fait un peu de publicité !

 
Site internet
 
Facebook