Allier confort et économies d’énergie, c’est le quotidien de l’installateur en chauffage, dont le métier est en pleine évolution. Les équipements deviennent de plus en plus performants et innovants pour s’inscrire dans l’efficacité énergétique.

Les principales missions consistent à installer, réparer et assurer la maintenance des installations de chauffage et de production d’eau chaude tant pour les particuliers que pour les entreprises. Au sein de Romande Energie Services, il est responsable de l’installation de pompes à chaleur, de la préparation du matériel jusqu’à la mise en service et installe également des boilers PAC.

Notre collaborateur, Antonio Alves, Coordinateur SAV pour le domaine Chauffage Ventilation Climatisation (CVC) de Romande Energie Services, nous parle de son métier.

Quelle est la formation de base pour devenir installateur en chauffage ?

La 1ère formation à suivre est le CFC d’installateur en chauffage.

Et vous Antonio, quel a été votre parcours ?

Après avoir suivi une formation dans le domaine CVC, j’ai débuté ma carrière en tant que monteur dans le domaine de la climatisation pour ensuite évoluer vers un poste de Responsable de projets Chauffage Ventilation Climatisation Sanitaire (CVCS). J’ai également entrepris une formation continue dans le domaine du froid et de l’électrotechnique.

Aujourd’hui, en plus de ma fonction de Responsable du SAV, je participe à la coordination de la réalisation des installations de pompes à chaleur.

Quelle employabilité offre ce métier ?

C’est un métier très complet et varié qui offre d’excellentes perspectives d’emploi et d’évolution.

Vous pouvez nous en dire plus concernant les perspectives professionnelles ?

Après une première expérience confirmée, il est possible de s’orienter vers un poste de chef d’équipe ou coordinateur. Plusieurs formations continues existent également, comme par exemple, le Brevet fédéral de contremaître en chauffage, de chef de projet en chauffage, de spécialiste en systèmes thermiques ou de conseiller énergétique des bâtiments. On peut ensuite poursuivre vers le Diplôme fédéral de maître chauffagiste, Diplôme de technicien ES en technique des bâtiments ou encore en génie thermique et climatique. Les possibilités sont donc nombreuses !

Et qu’en est-il des conditions et environnement de travail ?

Très mobile, l’installateur en chauffage passe d’un chantier à l’autre où il est en contact direct avec les clients. Il intervient autant sur des installations résidentielles qu’industrielles, dans le cadre d’opérations de maintenance d’anciennes installations, de rénovations, ou de nouvelles installations.

Quelles sont les qualités et intérêts requis pour ce poste ?

Le sens du contact et l’entregent ! Chez le client, l’installateur est la carte de visite de notre entreprise. Il faut aimer le travail manuel, avoir une certaine résistance physique et apprécier le travail en équipe. Si vous vous intéressez à la technique du bâtiment ainsi qu’aux nouvelles technologies et nouvelles sources d’énergie, ce métier vous plaira !

« C’est un métier d’avenir, nous aurons toujours besoin de chauffage ! Il y a constamment des évolutions technologiques et des défis à relever. »

Vous souhaitez en savoir plus sur le métier d'installateur en chauffage ?

Rendez-vous sur le site orientation.ch