Frédéric Loutan - Episode 2 - L’Ouganda et le Kenya

Frédéric, conseiller RH, fait partie de l’équipe qui suit le voyage énergétique de Martial et ses smart rencontres avec les entrepreneurs de l’énergie. Pour ce 2ème rendez-vous, Frédéric partage avec vous un de ses échanges avec Martial, toujours présent sur le continent africain.

Alors Martial, cette suite de voyage ?

Après l’Afrique du Sud, je suis parti à la rencontre d’entrepreneurs basés en Ouganda et ensuite au Kenya. Mais le séjour kenyan a été pas mal modifié en raison des événements politiques actuels. J’ai donc quitté Nairobi assez rapidement pour la côte, dans un endroit qui n’avait d’ailleurs pas d’électricité !

Au-delà des projets des start-up, que retiens-tu de ces rencontres ?

J’ai découvert en Afrique l’impact économique et sociétal que peut provoquer une révolution digitale. Lors des 10 dernières années, ce continent a connu une révolution majeure de son infrastructure de télécommunications. Alors que seuls 15% de la population avaient accès au téléphone il y a dix ans, ce taux atteint aujourd’hui 85% grâce au téléphone mobile ! Reposant sur ce nouveau réseau de télécommunications digitales, des modèles d’affaires innovants prospèrent dans le domaine de l’énergie, mais aussi dans les domaines de la santé, des transports et de la finance. En Afrique, il est désormais possible de payer toutes ses factures via son téléphone, mais aussi de souscrire à une assurance maladie et, pour les entreprises, de payer les salaires de leurs employés. La révolution digitale permet également de faire tomber les barrières géographiques. Les modèles d’affaires conçus en Afrique peuvent s’appliquer mondialement, à l’image du modèle d’une start-up que j’ai rencontrée et qui facilite les échanges entre les propriétaires de moyens de production d’énergie et consommateurs.

Des points communs entre tous ces entrepreneurs ?

Oui ! Tous sont des personnes pleines d’énergie ! Blague mise à part, tous ces entrepreneurs souhaitent faire bouger les choses à grande échelle. Ils s’inscrivent dans une démarche d’ouverture et dans ce que nous appelons chez Romande Energie « L’orientation client ». Leurs projets répondent à un réel besoin des habitants et s’appuient sur une approche responsable et globale, à l’instar de cette start-up ougandaise qui va au-delà de la fourniture d’énergie en proposant des fours à haute efficacité énergétique ou des prêts pour le paiement des frais scolaires à ses clients.

Prochaine étape ?

Je change de continent ! Départ pour l’Asie, en commençant par Singapour qui souhaite être pionnière mondiale en matière de technologie smart et développe donc de nombreux programmes promouvant l’innovation dans ce domaine. Je me réjouis de partager avec vous ces nouvelles rencontres !

Martial, avant de se quitter, tes rencontres énergétiques dépensent beaucoup… d’énergie.

Toutes mes émissions de CO2 sont compensées via un projet de préservation de la forêt et de la biodiversité en Amazonie péruvienne. Une démarche qui s’intègre au projet Biocorredor Martin Sagrado, que vous pouvez consulter sur purprojet.com

Merci Martial, à tout bientôt !

Frédéric Loutan - Episode 2 - L’Ouganda et le Kenya